Tutoriel de guitareConnexion

FLAMENCO-RUMBA.COM

cordes de guitare flamenco rumba nylon

Construire sa guitare ... et plus si affinités avec le travail du bois

Partagez

22112015
Construire sa guitare ... et plus si affinités avec le travail du bois

Bonjour los Amigos..


Vous souhaitez construire votre guitare? Ce n'est pas simple... mais c'est possible!


Pour illustration ....avec beaucoup de temps, d'espace, de soins, d’habileté  (un peu de sous aussi pour l'achat des bois et les outils..)


En 2013 je me suis lancé dans la construction d'une guitare flamenca negra en Pau ferro et épicéa. Vu l'investissement en formation auprès de mon ami jean-Marc Perrin, luthier à Saint Amé dans les Vosges, et l'outillage acquis pour mener à bien cette réalisation, je ne pouvais pas en rester là, et en mars dernier la deuxième guitare commençait à prendre forme. A ce jour j'en suis au frettage qui sera suivi du vernissage à la gomme laque appliquée au tampon... Je ne  me presse pas et savoure chaque étape, en essayant de retarder l'échéance finale de la pose des cordes pour faire durer le plaisir. 


Certain voudront peut-être se lancer dans cette aventure ( car c'est bien d'une aventure qu'il s'agit). Je partage donc les résumés  vidéo de ces constructions qui seront  peut-être utiles dans un premier temps pour inspirer, motiver et documenter, ceux qui envisagent de faire leur guitare de leurs mains ou ceux qui sont déjà dans la construction.


Si il y a des questions techniques ou autres,  ce sera avec plaisir que je tenterai d'y répondre au regard de ma faible expérience de débutant.


Premier projet : 


- Documentation en se référant à deux excellents livres : 


La fabrication des guitares clastiques par Roy Courtnall ( en français)
Classical guitar making ( par John S. Bogdanovich ( en anglais)


- Principe de la formation : à chaque phase le luthier Jean-Marc précise l'étape à réaliser, les actions à entreprendre et illustre les techniques à mettre en oeuvre avec les outils. La réalisation est faite soit à l’atelier du luthier si des outils spécifiques ou des machines sont nécessaires ( calibreuse, scies ou défonceuse sur tables, fer à cintrer ...) mais dans la plupart des cas de retour à la maison lorsque les outils utiles sont disponibles.


- Plans : Sur la base des plans d'une guitare  classique de Miguel Rodriguez Jr 1977. L'architecture globale a été reprise, toutefois les largeurs d'éclisses, épaisseur du dos, des éclisses et de la table, ainsi que la hauteur du chevalet ont été adaptées pour obtenir une intonation, une attaque, et un confort de jeu flamenco.


- Bois : dos éclisses Pau ferro ( palissandre de Bolivie
Table épicéa allemand ( à motif griffes d'ours - Bear claw)
Touche ébène, manche acajou, chevalet palissandre de indes, sillets en os


- Résumé vidéo : 





"La Primera" jouée en concert par l’excellent guitariste flamenco  Mariano Martin ( première guitare du luthier Lester DeVoe palissandre/table cèdre, deuxième guitare "La Primera" Pau ferro/épicéa)






Deuxième projet : 


Toujours en gardant la forme et la solera utilisées pour la première guitare, le barrage et les épaisseurs de table ont été revus pour une version imaginée afin d'obtenir un son plus chaud, un peu plus percussif, conjointement à l'utilisation du Padauk africain pour le dos et les éclisses.


La guitare est réalisée à la maison à 99%.


Résumé vidéo de la construction en cours : 







 


Amicales salutations flamencas!

Commentaires

bravo elle est superbe aussi merci pour ces super moments joli travail et explications super précises good
Juste en tapotant sur la caisse on a forcement une 1er impressions du son!! si claire ?rond ?encaisser ? voire même de la résonances ? si on peu dire comme ça £££ Le poids aussi donne un aperçu de la bete ,mais bon comme tous "j 'attend" le jour *chap


Que c’est long le vernis au tampon…    chaque jour ; application du vernis et suspension de la guitare pour séchage naturel. … et tous les trois ou quarte jours ponçage au papier abrasif fin grain 1200 et 2000…  et là, la guitare devient toute mate (déprimant) … heureusement qu’elle brille de nouveau comme jamais à l’application suivante de vernis…
Patience…  si on est tenté d’accélérer le processus, c’est là qu’on risque en une minute de ruiner des heures de travail




Quelques photos…


Ponçage
 



 

Après une nouvelle application de vernis










Voilà à suivre ...à bientôt...




avatar
Bonjour a tous


après les retouches de vernis, la pose des golpeador l'instant final ...  la pose des cordes...







Les cordes étant posées,  on procède au réglage de la hauteur des cordes en commençant par le sillet du bas puis celui du haut.


Les cordes sont à 2,20 mm à la douzième frette côté MI grave et 2,10 côté aigus pour une hauteur de cordes au chevalet de 8,5 mm.


Zut :  j'avais oublié que sur cette guitare j'ai mis un léger radius à la touche. Du coup ayant calibré la hauteur du sillet de tête par mesure de la hauteur des deux cordes Mi, mon Sol et mon Ré sont trop bas de quelques centièmes de mm   et  frisent à vide. Pas grave, il me faudra juste refaire le sillet de tête.
good







Premières notes !!         Le résultat est au rendez-vous selon mes attentes . Une negra puissante avec le côté percussion d'une blanca, des basse profondes ( Hannabach Flamenco set graves 827MT) et des aigus ( Classical guitar D'Addario Pro Arte Half set Titanium Nylon TNN-3T)qui ont du corps . Reste à laisser les cordes se stabiliser...les aigus Pro Arte Titanium  demandent quelques semaines pour se stabiliser dans leur élongation, moment où elles deviennent très limpides.


Je suis rassuré car j'ai fait de gros changements par rapport à la première et les résultats pouvaient être décevants :


1 - Le choix du Padauk, pas courant en lutherie de guitare ( maintenant après l'avoir travaillé je sais pourquoi)
2 - Le barrage dessiné à mon idée ( assez "hérétique" par rapport aux schémas classiques )
3 - Une table avec les mêmes zones d'épaisseurs variables ( là encore inhabituel en lutherie) mais amincie de deux à trois dixièmes par rapport à la première guitare.


Le Padauk du dos et des éclisses donne un son plus chaud et moins "glacé" que le Pau Ferro de la première guitare construite. C'est tout à fait ce que j'espérais.


Bon équilibre global graves/ médium/aigus...super.


L’épicéa met du temps à "mûrir" ( à contrario du cèdre qui donne tout de suite son meilleur son)  et bien que ma table soit un bois coupé et séché depuis quinze ans la guitare prendra au moins  un an pour s'ouvrir complètement.




(A propos Flamenco Rumba annonce deux types nouveaux de cordes dont des titanium que je ne manquerai pas d'essayer dès leur disponibilité)


Petite vidéo de présentation de l'instrument à venir ces jours... à bientôt.

Dernière édition par Kyudo le Lun 18 Avr 2016 - 23:55, édité 1 fois
avatar
Salut kyudo,
Tres beau travail !!! good
Tu dois etre super content..*br*
Tu as eu raison de mettre le morceau de celulose derriere, au montage des cordes,... Mois j ai pas eu de bol et ça m ' a balafrer la table.
Dit moi ton golpeador il est en deux morceaux ou tu la laisser en une seule piece..??
Es ce que tu vas en mettre un petit morceau derriere...
2.20 a la douze c est bien moi j ai pareil . Et 8.5 au chevalet c est super.!!*bueno* Bravo

Il y avait une guitare en fabrication en padauk a l atelier, mike disait que la sciure pouvait etre toxique ou certaine persone allergique:glub:
Apparament pour plier les eclises c est assez chaud, ca brisse vite...
Sinon mike disait beaucoup de bien sur la qualiter sonore du paduak. Entre le palissandre et le "mahagony". un equilibre entre la profondeur du palisandre et la brillance " brigtness" du mahagony , ( acajou en francais).
Avec un sustain similaire a l erable mais un peu plus "dark in tone" . Donc un bel equilibre.

Comme ma table de l epicea ( spruce) de 2003, je confirme qu il faut bien un ans pour quelle s'ouvre. Alors comme le bon vin ca vas devenir encore meilleur µ8good

Amuse toi bien ...!!!! moi quand j ai ramener la miene a la maison , on m a plus vu de deux jours tellement j etait exciter:£££:

Encore bravo ,( superbe),  merci et a bientot.
avatar
@*jacques* a écrit:
Salut kyudo,
Tres beau travail !!! good
Tu dois etre super content..*br*
Tu as eu raison de mettre le morceau de celulose derriere, au montage des cordes,... Mois j ai pas eu de bol et ça m ' a balafrer la table.
Dit moi ton golpeador il est en deux morceaux ou tu la laisser en une seule piece..??
Es ce que tu vas en mettre un petit morceau derriere...
2.20 a la douze c est bien moi j ai pareil . Et 8.5 au chevalet c est super.!!*bueno* Bravo

Il y avait une guitare en fabrication en padauk a l atelier, mike disait que la sciure pouvait etre toxique ou certaine persone allergique:glub:
Apparament pour plier les eclises c est assez chaud, ca brisse vite...
Sinon mike disait beaucoup de bien sur la qualiter sonore du paduak. Entre le palissandre et le "mahagony". un equilibre entre la profondeur du palisandre et la brillance " brigtness" du mahagony , ( acajou en francais).
Avec un sustain similaire a l erable mais un peu plus "dark in tone" . Donc un bel equilibre.

Comme ma table de l epicea ( spruce) de 2003, je confirme qu il faut bien un ans pour quelle s'ouvre. Alors comme le bon vin ca vas devenir encore meilleur µ8good

Amuse toi bien ...!!!! moi quand j ai ramener la miene a la maison , on m a plus vu de deux jours tellement j etait exciter:£££:

Encore bravo ,( superbe),  merci et a bientot.





Bonsoir Jacques,
Merci pour tes félicitations . Je te retourne les compliments pour ta réalisation.
J'ai lu avec plaisir tous tes commentaires et ton explication de la pose d'un golpeador est tellement explicite que je n'ai pas voulu refaire la même chose ( surement  en moins bien en plus) et je pense que ceux que cela intéresse se reporteront à ton post.

Dit moi ton golpeador il est en deux morceaux ou tu la laissé en une seule pièce..??

Oui comme nous en avions parlé par mail il y a quelques jours. Je n'aime pas mettre trop de plastique sur la table et le principe d'une articulation au centre de la table entre les deux golpeador ( bas et haut) me plaît bien sur le plan acoustique. Déjà sur la "Primera" faite en 2013,  j'ai fait comme cela et aussi sur ma Juan Manuel Martinez de Milan (1966) au remplacement  l'ancien golpéador, que j'avais déjà placé il y a 45 ans également en deux parties  (45 ans ! déjà  ) .

Est-ce que tu vas en mettre un petit morceau derrière...

Non, car au remplacement des cordes je mets une protection provisoire comme tu l'as vu et je l'enlève une fois les cordes bien en place et stabilisées ( et je vérifie deux fois, trois fois ... que tout est bien stable avant).

Il y avait une guitare en fabrication en padauk a l atelier, mike disait que la sciure pouvait être toxique ou certaine personne allergiques glub 
Apparemment pour plier les eclisses c'est assez chaud, ça brise vite...
Sinon Mike disait beaucoup de bien sur la qualité sonore du padauk. Entre le palissandre et le "mahagony". un équilibre entre la profondeur du palissandre et la brillance " brigtness" du mahagony , ( acajou en français).
Avec un sustain similaire a l érable mais un peu plus "dark in tone" . Donc un bel équilibre.

C'est tout à fait ça jacques. Assez toxique ce bois très amer au gout, fragile à cintrer car il se dédouble facilement s'il n'est pas mouillé suffisamment et s'il est travaillé trop  fin . En fait les bois, il faut les laisser tremper une demi-heure dans l'eau avant de le mettre sur le fer chaud. Bien que je les aie bien mouillés et fait attention car j'étais prévenu,  une éclisse  a commencé à se dédoubler  très légèrement au cintrage de la taille. J'ai eu chaud mais cela n'a pas été plus loin l'essentiel du cintrage étant déjà réalisé. Heureusement j'ai un deuxième set de Padauk d'avance qui aurait pu me servir de secours. Par ailleurs c'est un bois rouge très tannique qui colore par contamination  facilement les filets et le vernis. Tu rajoute à cela des pores énormes à boucher ... Donc pas trop cool à travailler au final. Pas étonnant que peu de luthiers se risquent à l'utiliser.

Pour ce qui est des qualités acoustiques c'est tout à fait ce qu'en dit Mike. Après avoir beaucoup écouté d'instruments faits en Padauk c'est sur la base de cette signature sonore que j'ai choisi le Padauk pour faire une negra très percussive comme Lester Devoe sait les faire. Très bon le Padauk sur le plan acoustique pour ce genre de guitare je trouve.

Comme ma table de l épicéa ( spruce) de 2003, je confirme qu il faut bien un ans pour quelle s'ouvre. Alors comme le bon vin ça vas devenir encore meilleur µ8good 

Au delà du séchage, le fait de jouer intensivement l'instrument discipline les alvéoles de cellulose de la table qui se débride progressivement. Il en résulte une ouverture très spectaculaire particulièrement dans les aiguës qui bien que déjà claires deviennent encore plus précis.
Amuse toi bien ...!!!

Je viens de la jouer deux heures de suite et les  aiguës au fil des ré accordages commencent à devenir très clairs. Je me demande si je ne vais pas  préférer cette nouvelle "Brasa Roja"  à la "Primera" que j'aime beaucoup. 

Du coup, j'ai revendu toutes mes guitares ( sauf la J.M Martinez de Milan 1966 de mes 19 ans) .. la Graciliano Perez 2013 est partie il y a quinze jours.

Mariano Martin va venir à Nancy fin Mai pour un concert suivi d'une petite "master class" à laquelle je serai. Ce sera l'occasion de lui faire essayer "Brasa Roja".

Voila les amis ...quelques réglages encore et  le projet sera terminé. Petite video à venir ... promis ...

Jean-Marc Perrin, mon ami luthier m'a déjà mis le pied à l'étrier pour la troisième, en me proposant de me céder un set de cypres.. j'avoue que j'y réfléchis...

A bientôt les amis...



Dernière édition par Kyudo le Mer 20 Avr 2016 - 9:03, édité 2 fois
avatar
Et bien !! deux naissances  dans la même semaine mais pas des jumelles lol   µ8    elle est superbe !! kyudo  
et ce sont de vraies beautés vos BB lol 

on attend "les cris"   de la "Bras Roja" et de la "Luz & sombra"  Jacques Carrera     :)   olé ! et merci pour l'aventure  *hi*

µmusic
avatar
Quel beau travail  !!
Un vrai fruit de la passion !!! *love*
félicitations, kyudo good

£Guitarist
avatar
Bonjour à tous,





Merci Bouleau et Pacooo7 et tous les amis du forum  pour vos commentaires encourageants...Jaques et moi sommes très touchés par vos remarques et commentaires qui font bien plaisir...
Je viens de faire à l'arrache un enregistrement de test avec un enregistreur numérique stéréo Tascam DR40. L'enregistrement n'a pas subi de compression, d'égalisation ou d'ajout d'effet. La prise de son a été faite à 70 cm des micros pour la solea du début et à 50cm pour le reste.



J'ai produit un fichiers en deux formats que j'ai stocké sur le site ONEDRIVE de Microsoft.



Un fichier au format .flac échantillonné à 96kb ( 100mo) à et un fichier au format .mp3 ( 21 mo) échantillonné à 48 kb donc  de moins bonne qualité.
L'enregistrement fait 9 minutes ce qui est  un peu long pour un essai, c'est vrai.




Voici le lien pour télécharger les fichiers.





https://onedrive.live.com/redir?resid=FA613D4AAC5B155D!3761&authkey=!AG8BTty9OKO3HNw&ithint=folder%2cmp3







Je dois refaire le sillet de tête qui ne suit pas le léger radius de la touche et qui est trop bas sur le si, le sol et le ré, cordes qui frisent à vide. J'attend une barrette d'os de 6mm de large pour refaire ce sillet.



Je n'ai pas fait de contrôle et de réglage fin de la touche, ce que je réaliserai lorsque le sillet sera refait correctement.



Je ferai une vidéo demain je pense de la guitare avec cet enregistrement sonore en musique de fond.



A bientôt..



Voila c'est fait ...











AJUSTAGES : 


La guitare a été conçue avec un barrage permettant de tester à titre expérimental si la liaison entre la partie haute de la guitare ( petit lobe) et la partie basse ( grand lobe) pouvait renforcer la présence des aigus et des harmoniques en "nourrissant" ces deux parties de la table par réciprocité de vibration.


Toutefois un pont a été aménagé sur cette barre de liaison pour qu'elle puisse être  coupée, dans le cas ou le résultat acoustique attendu ne serait pas au rendez-vous afin d'interrompre les interaction entre la partie haute et basse de la table. 


Constat : après stabilisation des cordes, je constate que certaines notes  sur le mi, si et sol ont une réponse  amoindrie, un son court et terne et d'autres notes  voisines ou juste immédiates  plus longues). 


Après de nombreux tests , j'en déduis que cette liaison n'apporte pas d'amélioration sur la qualité des aigus et au contraire bride les vibrations de la table dans partie grand lobe.


Je choisis d'opérer une premier coupe ( 1) dans  premier temps et de remonter les cordes pour juger de l'impact.




Constat après modification : grosse amélioration immédiate.



- Les aigus prennent beaucoup plus de longueur et sont égaux en timbre et puissance sur tout le registre.
 Les faiblesses sur certaines fréquences ont disparu.




- la couleur globale de la guitare a changé. Le timbre des basses a aussi pris de la longueur et la guitare est devenu globalement très différente, plus expressive dans l'esprit de la première guitare construite ( Primera).


Fort de ce constat la deuxième coupe (2) sera opérée dans les prochains jours pour supprimer complètement le pont de liaison.


Les enregistrements sonores fait de la guitare publiées dans ce post  et illustrant la vidéo précédemment  ne sont donc plus représentatifs du son de l'instrument à cette heure ( Désolé ). 


Je ferai d'autres enregistrements plus tard que j'ajouterai ...
avatar
Bonsoir les amigos et les amigas... Emoj


Je viens de refaire le montage de la vidéo avec une illustration musicale rapide faite avec la guitare après les ajustages du barrage.


Sur une enregistrement c'est difficile de se rendre compte vraiment du changement spectaculaire d'intonation et de timbre suite à l'ajustage opéré,  mais cela donne une idée si on compare les deux versions de la vidéo....

 

ceci dit la guitare est verte comme la gazon de mon jardin. Elle n'a que cinq  jours d'existence et ne demande qu'à mûrir dans les mois à venir ...


Bon weekend musical à tous et à toutes...
good good magnifique elle est de toute beauté et un super son qui à l'air de bien claquer  ¨*¨ ¨*¨ merci pour tous ces partages
avatar
Salut kyudo,
2 questions...:)

Comment ta fais pour couper le barrage a l interieur ..?? Par le trou de la rosace je suppose .. Une scie ..? Un ciseaux...?

Belle video , tu filmes en tournant autour de la guitare ou tu la mise sur un truc qui tourne...?
En tout cas super... good
A+
avatar
@*jacques* a écrit:
Salut kyudo,
2 questions...:)

Comment ta fais pour couper le barrage a l interieur ..?? Par le trou de la rosace je suppose .. Une scie ..? Un ciseaux...?

Belle video , tu filmes en tournant autour de la guitare ou tu la mise sur un truc qui tourne...?
En tout cas super... good
A+

Bonsoir ami jacques,

Pour couper la barre, j'ai utilisé une lame de scie fine, mince et à petites dents,  tenue à la main en passant par la rosace après avoir bien repéré l'endroit (1) où je souhaitais appliquer la coupe, c'est à dire au niveau du début du pont entre les deux parties de la barre collées à la table. Les passages de scie ont été effectué avec douceur pour ne pas arracher la barre . Il me restera une deuxième coupe à faire pour supprimer complètement le pont. J'attends des barrettes d'os de 6mm de large pour refaire mon sillet de tête et je ferai cette coupe à ce moment quand les cordes seront détendues.

Pour filmer, j'ai placé un support de guitare sur une tournette de cinéma. Il s'agit d'un plateau tournant électrique  de 30/35 cm environ qui peu supporter un grand poids et qu'un copain m'a prêté.

a +
avatar
avatar
C'est "ma .. gni .. fi .. que" ...  good  Un grand bravo Kyudo pour ce beau travail , mes respects ..  *hi*
avatar
Bonjour à tous,

Après deux mois passés, je constate que la guitare n°2 mérite d'être mieux réglée. Je la trouvais moins confortable que la première et cela a été confirmé par l'essai fait par le guitariste flamenco Mariano Martin.


Pour mémoire j'avais donné à la touche un léger radius de 20 pouces ( bombé) dans l’espoir de faciliter les barrages.

A la mise en forme des sillets de tête et de chevalet il est apparu que les cordes devaient suivre le plan incurvé du  radius,  si on ne voulait pas avoir des cordes MI 1 ier et 6 me trop hautes. 

Constations faites une fois la guitare terminée réglée : 

- les barrés sont assez faciles à faire sans tension.

- les alzapuas sont un peu contrariées car le pouce ne trouve pas les cordes de bord de touche  La et MI aussi facilement du fait qu'elles ne sont pas dans la plan des autres cordes, mais un peu plus basses en retrait, suivant l’arrondi du radius.


- dans les déplacements sur tout le manche, la main gauche rencontre un certain "flou" dans le positionnement des doigts qui cherchent un peu les cordes de bord de touche ou "frottent" les cordes du centre de touche en revenant des extérieurs de touche..
-la mise en place d'un capodastre plat nécessite un serrage très fort pour que toute les cordes soient en appui correcte sur les frettes.
- globalement la guitare semble moins fluide à jouer.
- le profil du manche en haut en forme de C évolue doucement vers un D à partir de la quatrième case , passant de 21,2 mm à 23 mm d'épaisseur. Il en résulte une douleur entre le métacarpien et la phalange proximale du pouce ( deuxième articulation en partant du bout du pouce).

Conclusion : 

La présence d'un radius sur une guitare flamenca n'est donc pas très bénéfique
 et le profil du manche doit être revu.

Les remèdes 
:
 
- défrettage
- mise à plat de la touche.
- accentuation du renversement du manche en augmentant l'inclinaison de touche pour rabaisser un peu la hauteur entre cordes et table au niveau du chevalet  (  de 8,2 mm à 7,2 mm au chevalet)
- refrettage 
- réfection de la planéité des frettes
- re-sculpter le profil arrière du manche en prolongeant la forme de C  et en maintenant l'épaisseur sur toute la longueur à 21,2 mm pour rendre le manche très confortable.
- bouche porage du bois poncé à l’arrière du manche 
- vernissage gomme-laque au tampon.
- polish
- fabrication  d'un nouveau sillet de tête pour avoir la bonne hauteur des cordes à la première frette.
- réglage finale de la hauteur du sillet de chevalet pour obtenir 2.5 mm à la douzième frette.
- contrôle de la hauteur de cordes à la table au niveau chevalet.

Maintenant que tout cela est fait, sans radius et avec un profil de manche revu, la guitare est extrêmement facile et agréable à jouer tout comme l'est la première guitare construite.

" />" />
Ce qui est incroyable c'est le dernier réglage opéré , rabaissement du sillet de chevalet  de 1 mm pour passer de 8,2 mm à 7,2 mm de hauteur de cordes avec la table au chevalet. 
Un réglage antérieur de 9 à 8,2 n’avait pas changé fondamentalement l'intonation qui n'était pas assez flamenca.
L'intonation a changé totalement avec ce passage de 8,2 à 7,2 mm. Les notes sont plus longues et plus brillantes ( moins rondes).

Du coup les basses au lieu de s'entendent séparées ( détachées), sonnent maintenant ensembles dans les rasgueados en se chevauchant, donnant le timbre si caractéristique  du bourdon brillant et claquant des basses flamencas. Les aiguës sont devenus moins "épaisses" moins consistantes mais gardent leurs harmoniques  et leur timbre peut être facilement nuancées, ce qui me plait bien.

Voilà pour cette petite mise au point illustrant ce que peuvent être les réglages d'une guitare flamenca.

A bientôt...
avatar
 Bonjour à tous,
Je vous propose un nouveau feuilleton en partage..

Voilà, je viens il y a quelques semaines d'entreprendre la construction d'une troisième guitare. Je complète le sujet déjà publié à l'occasion de la construction de la deuxieme guitare, avec juste le partage des photos, étape par étape de la réalisation.

Je ne place pas de longs commentaires car la méthode suivie reprend celle déjà décrite dans ce sujet dans les pages précédentes pour la précédente guitare (Padauk-épicéa). 
Si  il y a des questions ce sera avec plaisir que je tenterai d'y répondre.

Les Bois : 

La guitare sera en cyprès et épicéa, le manche en cedro, touche et renfort de manche en ébène, les filets en bois d'amourette, placage de tête en palissandre indien.

Les principes de construction évoluent légèrement en partant des résultats obtenus sur les guitares précédentes.


Le barrage a été revu par rapport à la dernière  guitare  : 

Il comprend un éventail à cinq brins, un peu plus resserré, mais aussi un peu rallongé vers le bas de la guitare. Présence toujours d'une barre de liaison transversale placée derrière le chevalet et d'une barre harmonique en biais sous la rosace limitant la surface de table côté aigus et augmentant celle côté graves.

Les épaisseurs de table sont asymétriques dans le but de traiter séparément l'expression du timbre des aigus et des graves, en ménageant une séparation nette mais équilibrée,  entre graves, médiums et  aigus. La capacité de projection globale est assurée par une "suspension" de la table, grâce à un amincissement de sa périphérie.

L'esthétique sonore recherchée est personnelle,  un peu en rupture avec les "standards actuels depuis des années de ce que doit être une guitare "dite flamenca", standards qui privilégient des guitares percussives, souvent fortes en basses et maigres sur les aigus qui sont minces et inexpressifs  ( et qu'on dira pudiquement dans ce cas cristallins, ou clairs, ou précis) : 

- une profondeur de notes, avec des graves ciselées et des aigus "consistants" pour un instrument convenant au jeu soliste.

- une attaque modérée apportant une  tonalité réactive et modérément percussive mais sans que cela ne "mange" le timbre, particulièrement aux aigus,  parfois inaudibles tant les graves prennent le dessus. Le bruit de l'ongle libérant la corde ne doit pas prendre le dessus sur le corps de la note jouée.

- une longueur de son ( sustain)  moyen. Trop long la guitare serait trop lyrique ( guitare classique)  trop court la guitare deviendrait inexpressive et plus adaptée à la rythmique et moins au jeu soliste.

- une nette et large séparation des graves, médiums et aigus, au détriment peut-être d’un rassemblement des notes propice  à l'expression des rasgueados.
===============================

Photos



Les nouveaux plans



Partie tête coupée avec un angle de 17°




Partie manche coupée en deux longitudinalement et insert de rendort en ébène préparé pour collage.


Collage de l'insert au milieu du manche



Dressage à plat de la surface sur papier abrasif collé sur une surface plane.



partie manche et tête à assembler



Collage de la tête et du manche



Dressage des côtés pour alignement parfait des parties manche et tête. (Derrière on voit le bloc talon brut en cedro.)




a suivre ..

Dernière édition par Kyudo le Mar 14 Mar 2017 - 23:56, édité 1 fois
avatar
*b*  Gérard, merci du partage  good , tu vas encore nous régaler avec cette nouvelle   £Guitarist  ¨*¨.

Hâte de voir la suite, intéressent cette différence d'épaisseur pour améliorer le timbre souhaité, tu recherches un timbre de blanca ?

Son premier cri est prévus dans 9 lunes ?

Courage pour la suite, encore  merci
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum