Tutoriel de guitareConnexion

FLAMENCO-RUMBA.COM

Sauvetage d'une guitare

Partagez

08092016
Sauvetage d'une guitare

 amigos!

Je vous propose de suivre au pas à pas la restauration d'une pauvre guitare accidentée...
Saison 1 épisode 1
=======================
RESTAURATION D’UNE GUITARE CLASSIQUE ACCIDENTEE – Août 2016
Un ami m’a apporté une guitare gravement sinistrée.

Il s’agit d’une guitare classique construite dans les années soixante-dix à Mattaincourt dans les Vosges dans les ateliers de Louis et Claude Patenotte.


UN PEU D’HISTOIRE DE NOS REGIONS …
Pour mémoire au siècle dernier les Vosges, principalement la région de Mirecourt, étaient un centre de production important d’instruments à cordes, violons, violoncelles et contrebasses ainsi que de guitares et mandolines. Ce sont des dizaines de milliers de violons qui étaient produits par an  à Mirecourt et en 1921 il y avait 1000 personnes impliquées dans la construction des violons et instruments à cordes !


On a du mal à y croire quand on sait qu’il ne reste que quelques luthiers maintenant et que l’école de lutherie créée dans les années soixante-dix a fermé.
Autrefois on jouait beaucoup en famille ou entre amis, dans des petits quatuors à cordes  ou orchestres de chambre. Le déclin est venu des inventions modernes telles que le phonographe et la radio.  Cette autre façon d’écouter de la musique, a  conduit à la disparition de ces petites formations musicales et donc du besoin et de la production d’instruments.
Les productions étrangères à bas coûts ont aussi accéléré la disparition des ateliers ces dernières décennies.
Pour revenir à notre guitare, elle a été construite probablement par Claude Patenotte , luthier aujourd’hui à la retraite. Claude Patenotte m’a précisé que les instruments construits par lui pouvaient porter les étiquettes Louis Patenotte ( son père dont il a pris la succession à l’atelier) car il avait utilisé le stock existant des étiquettes de son père jusqu’à épuisement.
INVENTAIRE DES DEGATS
La guitare a été remisée par la fille de mon ami, dans le tiroir d’un canapé « Clic-Clac » qui est devenu en l’occurrence pour la pauvre guitare un effet « Cric Crack » lorsque le canapé s’est trouvé un peu trop chargé.
Résultats !!


La touche est cassée à la 11ème frette. Le manche s’est décollé de la caisse partiellement. Une partie du talon du manche est restée collée au renfort à l’intérieur de la caisse.

L’effet de levier appliqué au manche a décollé la touche de la table entre la 12ème et 14ème frette avec une fissure longitudinale sur la touche.De plus, la table elle même s'est décollée du haut du renfort interne à la caisse liant les deux éclisses ( voir jour sur photo).  Sous l’effort, les deux éclisses se sont fendues sur le milieu sur toute la longueur des petits lobes de la caisse de la guitare.


On remarquera que le manche est de manière assez surprenante, simplement collé sur le bloc de renfort à l’intérieur de la caisse, et sur les bords des éclisses , sans queue d’aronde et sans fentes d’insertion des éclisses dans un bloc talon. 


Pour couronner le tout, quelqu'un ( ?) a essayé de recoller le tout tel quel… avec ….abondance de colle néoprène ( !?) contaminant toute les surfaces avec cette colle caoutchoutée totalement inadaptée. Bien sûr cette malheureuse réparation n’a pas résisté à la remise en place des cordes. 




Bonne pour la poubelle? Certainement si on devait payer la remise en état, car la réparation coûterait plus cher que la valeur de la guitare.

Mais il s'agit là d'une guitare qui me parle car j'en ai possédé une à mes quatorze ans... il y a très très longtemps... 50 ans exactement ( et pourtant c'était hier...)

Nous allons donc essayer de lui redonner vie au mieux dans le respect des principes de lutherie ...

La première étape va consister à décaper les surfaces contaminées par la colle néoprène en utilisant divers outils :

Râpe, lime, papier abrasif, racloir.
=========

à suivre au prochain épisode  ...


Dernière édition par Kyudo le Jeu 8 Sep 2016 - 22:21, édité 2 fois

Commentaires

avatar
Avec plaisir,suivre l évolution et si en plus l 'ami "jacques"dans le coin £££ *c*
avatar
:z:  

Merci pour le partage, j'adore ce genre de tuto... Il m'arrive parfois de croiser sur des vides grenier des guitares bien abimés sans trop savoir comment procéder à la restauration...Alors j'évite d'acheter.

Donc très bonne idée ce post, j'ai bien hâte de voir la suite
avatar
*b*  Kyudo,

  merci  du partage  good 
je me cale   dans s'un coin et je suis ton post, qui déjà donne soif de la suite, va être très intéressent £Guitarist  La guitare est déjà dans de bonne mains  *chap
avatar
rebonjour..et merci Douce France, jeanLouis et Jorge de l'intéret que vous portez à ce post...








Après « nettoyage » on retrouve le bois sain. Cependant l’enlèvement de la colle a modifié les surfaces  qui ne sont plus jointives. De plus, la colle insérée en force dans les fissures des éclisses qui sont en bois plaqués ( deux plis) empêche la réduction des fentes par serrage des éclisses, ce qui ne permet pas à la partie arrachée du talon de retrouver le contact avec la partie du talon restée sur la caisse .
Il va falloir envisager d’enlever plus de bois sur le talon arraché, et de confectionner une pièce de bois intercalaire.
Claude Patenotte que j’ai appelé, a eu la gentillesse de me préciser que sur ses guitares classiques de l’époque, le manche était en bois de Tilleul.
J’en profite pour préciser que les guitares Patenotte étaient rarement en bois exotiques et plus souvent en bois locaux teintés, comme le tilleul, l’érable, l’épicéa du jura .L’atelier Patenotte « faisait  guitares de tous bois »
N’ayant  pas de tilleul sous la main, j’utilise du frêne pour confectionner une plaquette qui fera la jonction au niveau du manche.

 
Montage à blanc ( sans collage) pour vérifier l’ajustage et dégrossir la forme au plus près avant collage sur la partie mobile du manche.






Une fois l’entretoise collée sur le manche, le manche est reconstitué et doit être adapté sur la caisse et la partie du talon restée sur la caisse et solidaire des éclisses.
C’est là que le renversement du manche doit être ajusté pour avoir une touche correctement inclinée ni trop,  ni trop peu,  pour que la hauteur des cordes soit acceptable sur toute la longueur de la touche






à bientôt...

Dernière édition par Kyudo le Ven 9 Sep 2016 - 11:56, édité 1 fois
avatar
Ingénieux le montage,meme a blanc good mais mon petit doigt me dis que le plus dur reste a venir ;<img src=" longdesc="33" />
Bonjour à tous
excellente idée ce post merci Kyudo de partager tes connaissances good 
J'ai "déjà" une question .... L'épaisseur de la  plaquette de compensation du fait d'avoir limé pour enlever la colle  comment l'as tu déterminé ? merci d'avance pour ta réponse
avatar
good :z:
avatar
@seb45 a écrit:
Bonjour à tous
excellente idée ce post merci Kyudo de partager tes connaissances good 
J'ai "déjà" une question .... L'épaisseur de la  plaquette de compensation du fait d'avoir limé pour enlever la colle  comment l'as tu déterminé ? merci d'avance pour ta réponse


Bonne question  Seb

Après avoir bien égalisées les surfaces en opposition sur la partie du talon restée collée et sur la partie du manche détachée, j'ai replacé le manche en situation sur la guitare. 

Les deux faces étaient  à peu près parallèles, mais il y avait un manque assez conséquent car pour remettre à plat les surfaces et les rendre parallèles j'ai dû enlever pas mal de bois. 

J'ai alors mesuré ce vide à combler et j'ai fabriqué la plaquette avec une épaisseur légèrement supérieur de 2-3 mm à l'espace mesuré.
avatar
  ... la suite 


Pour effectuer le réglage je place une frette temporaire  pour remplacer la frette 11 manquante et contrôle l’alignement du manche en plaçant une ficelle entre les sillets de tête et de chevalet. Je retravaille les surfaces de contact avec la caisse et vérifie jusqu’à avoir le bon renversement de manche.
Pour avoir une hauteur de 3-4 mm à la douzième case je suis obligé de renvoyer le manche vers l’arrière de la guitare ce qui provoque une petite rupture d’ange  ( bombé) à la 11ème case avec la partie de la touche collée sur la table. Mais ce n’est pas très gênant car c’est le confort de jeux jusqu’à la 12ème frette qui est important. De plus je vais retravailler un peu la surface de la touche localement entre la 11ème frette et la 14ème , du fait d’une fissure à traiter, et du fait que la touche n’a pas été bien pressée contre la table lors du recollage à la colle néoprène ( collage que je n’ai pas pu annuler), ce qui explique aussi une partie de ce « bombé » sur cette zone.
Pour bien faire il me faudrait ensuite défretter complètement et reprendre la planification de touche, mais une intervention locale devrait donner un bon résultat et éviter de défretter.
En tout cas cela indique que la hauteur des cordes à la 12ème frette devait être au moins à 5 mm avant que la guitare casse.






Une fois la surface de contact entre manche et caisse ajustée je colle le manche sur la caisse en soignant l’adhérence avec les éclisses et la touche.

Photo en sortie de collage, serrage et séchage. Il sera nécessaire de reprendre par ponçage avant teinte et vernissage, la courbe de la pièce rajoutée pour qu'elle soit en continuité parfaite des parties d'origine.







Le manche étant bien collé à la caisse, je souhaite renforcer la cohésion des pièces du talon du manche en traversant ce dernier d’un tourillon de 6 mm de bois. Pour cacher l’empreinte du trou, je colle une pastille de nacre d’ormeaux de 6mm.












Etape suivante : la fissure et bosse de la touche à traiter entre 11ème et 14ème frettes.












à suivre ....
Bonjour Kyudo

merci pour ta réponse très précise good
avatar
Une bonne restauration ,enleve rien a la valeur de la guitare,heureusement *c* ou c'est discutable?
avatar
@douce@france a écrit:
Une bonne restauration ,enleve rien a la valeur de la guitare,heureusement *c* ou c'est discutable?

Cher douce France, tu engages là un sujet qui à lui seul mériterait l'ouverture d'un débat donc d'un post.

Mon  point de vue (qui n'engage que moi bien sûr)

 il peut y avoir plusieurs raisons ou nécessités à la réalisation d'une restauration. 

- l'instrument a subit des modifications structurelles qui le rendent injouable ( accident, casse,  déformation , décollements...)
- l'instrument a subit des accidents qui le rendent fragile et ce qui rend obligatoire une consolidation.
- l'instrument a été mal entretenu ou utilisé sans précaution est il a un aspect très dégradé bien que fonctionnel. Une restauration de son apparence est entreprise pour lui redonner une belle présentation comme à l'origine.

Les conditions pour entreprendre un restauration sont : 

-  que le jeu en vaille la chandelle, à savoir que la valeur vénale  ou sentimentale accordée à l'instrument soit au moins égale au coût de la réparation.

- que la restauration soit réalisée le plus discrètement possible, en se limitant au nécessaire,  en essayant de conserver l'aspect original de l'instrument.

- que la restauration sur un instrument ancien, conserve dans la mesure du possible le cachet, la patine du temps. Ce serait dommage de poncer au bois bien blanc et de revernir au verni polyuréthane une guitare   Domingo Esteso en 1937 !

- pour cela utiliser  des matériaux nobles les plus proches possibles de ceux utilisés à l'époque, mêmes bois si possibles ou s'en rapprochant, verni gomme laque, colles animales, pas de matières synthétiques 

Sur la valeur ajoutée ou non à un instrument...

- un instrument sans restauration, en bon état sous tous aspects vaudra toujours plus cher que le même  instrument restauré.

- un instrument abîmé, non restauré, vaudra moins cher que le même instrument correctement restauré.

- instrument mal restauré vaudra moins cher qu'un instrument pas encore restauré, sauf si la mauvaise restauration peut être reprise.

Voilà ..petite phrase de fin ... heureusement qu'il est 13h bien passé et que nous avons tous déjeuné, car toutes ces histoires de restauration finiraient par nous donner faim!!!



Dernière édition par Kyudo le Dim 11 Sep 2016 - 22:00, édité 1 fois
avatar
Comme quoi avoirs l'estomac dans les talons ,suite a une réparation de talon guitare ,ça influence le cerveau ¤c069 *humour de 20h £££ KYUDO entre nous,tu les aimes les guitares ,ça se ressent sur chaque commentaire ,vraiment ¨*¨ good
avatar
Ca se précise ... Petite question comment sont raccordés, normalement, sur les guitares vendues entre le manche et la caisse...Que avec la colle ou cheville bois comme la fait toi de 6mm, ou autre visserie ?
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cordes de guitare flamenco rumba nylon